Interview de Maxime, responsable de l'école d'arbitrage

Aujourd'hui, c'est Maxime, responsable de l'école d'arbitrage qui va nous raconter ce qu'il fait au club et sa saison avec ses jeunes arbitres.


  • Qu’est ce qui t'a amené à faire du bénévolat à l’AS Meudon Handball ? Expliques nous ce que tu fais pour le club !

Je ne m'en vais jamais du club car la passion du handball est trop forte, l'attachement au club me surpasse, ainsi que l'envie de garder le contact avec les membres et la curiosité pour la formation arbitrale.

L'arbitrage, discipline que j'ai toujours appréciée, et que je retrouvais enfin en ce début de saison après plusieurs années d'absence dans le domaine.

Responsable/formateur de l'école d'arbitrage, c'est avant tout la formation des jeunes arbitres lors des cours de théorie et l'accompagnement en match le week-end pour les aider à progresser. Mais ça concerne également la gestion du stock d'équipement pour les Jeunes Arbitres (JA), la désignation des JA sur les matchs des week-end, et parfois du conseil aux arbitres adultes qui sont désignés par le comité ou la ligue avec qui nous sommes en contact régulier pour les différents évènements (stages de formation, journée des arbitres...).

  • Comment s’est passée cette saison handballistique pour toi ?

La première moitié de saison a constitué l'essentiel de la formation et du suivi des jeunes arbitres, et je suis très fier de leurs progrès. Nous avons commencé l'année avec un groupe assez nombreux et composé majoritairement de débutants.

C'était une année de refondation, il fallait suivre un groupe d'arbitres déjà expérimenté que l'on espère amener aux stages de comité, et un groupe de débutants toujours très volontaire. Dans l'ensemble, je dois dire que je les ai trouvés très à l'écoute, très intéressés, et surtout engagés pendant et avant les matchs. Ils n'ont pas rechigné aux efforts, y compris dans les quelques matchs difficiles qu'ils ont pu avoir. On oublie beaucoup trop souvent le rôle de l'arbitre: préparer le match, protéger et guider pendant le match, clore le match.

On peut aimer l'insulter, mais sans l'arbitre, il n'y a pas de rencontre !

Je dois dire toutefois que j'ai rarement eu l'écho d'un public hostile envers nos JA dans nos gymnases, et les entraîneurs ont très bien accompagné nos JA en ma présence et en mon absence.

Si j'avais des regrets à formuler, je dirai l'impossibilité d'accorder du temps à l'ensemble des JA intéressés par l'arbitrage.

Nous avions une quinzaine de jeunes qui venaient aux cours dans l'ensemble, et c'est un bon chiffre pour un petit club, certes. Nous n'avons pas eu d'absence de JA aux matchs cette année, certes.

Mais la coupure de la crise sanitaire et l'impossibilité de donner plus de cours selon mon planning m'ont empêché de prendre du temps pour certain(e)s jeunes qui auraient souhaité apprendre et siffler en match.

Je pense notamment à des -11ans qui n'ont eu qu'un seul tournoi de -9ans à arbitrer, et surtout à des -18ans féminines dont aucune n'a pu venir aux cours à cause des créneaux qui ne correspondaient pas.

J'espère à tout prix pouvoir corriger cela l'année prochaine, si je suis reconduis et que je garde le temps pour le faire.


Merci Maxime de former nos Jeunes Arbitres, car comme tu le dis, sans arbitres il n'y a pas de matchs. Et bravo à tous ces arbitres qui prennent de leurs temps chaque week-end pour s'assurer du bon déroulement des matchs.

On se retrouve l'année prochaine pour une nouvelle saison !

54 vues

REJOIGNEZ-NOUS !

  • Instagram
  • Wix Facebook page

Copyright AS Meudon Handball - 2020